Sélectionnez votre pays/region

Ce site web sélectionnera certains contenus en fonction de votre localisation géographique. Si vous souhaitez modifier votre localisation géographique, sélectionnez celle qui vous correspond le mieux ci-dessous.

Fermer

Les maîtres du col

Leader 20180627 120736430 ios for la no cig2

Vanessa Ruck, membre du H.O.G.®, a entrepris un voyage de 4 300 km proposé par un voyagiste Authorized Tours, Tour1, la menant au travers des plus grands cols d’Europe

Envie de faire un voyage mémorable ?

Alors préparez-vous et partez sans tarder ! Je vous garantis que vous vous demanderez pourquoi vous n’êtes pas parti plus tôt. Le monde est plein de routes vraiment spectaculaires, et à mon avis cela vaut le détour depuis le Royaume-Uni de faire un petit saut de l’autre côté de la Manche.

Dans les Alpes, vous ne pourrez compter le nombre de fois où vous vous émerveillerez au fur et à mesure que défilent les cols de montagne, les montées agressives et les descentes vertigineuses au détour des virages. J’ai l’habitude des sommets alpins en tant que snowboardeuse, mais les découvrir en été a été une merveille. Imaginez un terrain vierge et sauvage à perte de vue, des lacs bleus, des torrents et des cascades déchaînées, d’immenses cieux et des lacets sans fin. Une vraie drogue pour les motards.

Repartir de zéro

Comment suis-je arrivée là ? Un voyage de noces en Softail®, une sortie d’anniversaire de mariage en Street Bob® et un très grave accident de la route en 2014 m’ont conduit à ne pouvoir concevoir ma vie sans Harley-Davidson. Physiquement, je ne peux plus pratiquer les sports qui remplissaient ma vie. Harley est devenu ma façon d’explorer ce qui m’entoure. Sans ma moto, je ne sais pas comment j’aurais pu garder le sourire durant cette épreuve.

Et me voici, loin du Royaume-Uni après avoir traversé le tunnel sous la Manche à Folkestone, la France, la Belgique et l’Allemagne le long de l’incroyable B500, sur des routes infinies aux paysages grandioses. Un petit apéritif avant d’entamer le gros de l’aventure : les cols d’Autriche, d’Italie et de Suisse.

Lorsque vous entreprenez un voyage de plus de 4 300 km, il est facile de stresser. Ai-je choisi le bon itinéraire ? Les routes seront-elles aussi bonnes que je l’imagine ? Vais-je pouvoir faire face aux distances entre chaque halte ? Mais je ne me laissais pas envahir par le doute et les questions. Je m’en déchargeais en réservant un parcours guidé avec Tour1, ce qui nous a permis de ne penser qu’au voyage de nos vies.

Tourisme sans soucis

Les gars de Tour1 partent en reconnaissance, en quête des meilleurs itinéraires, ils testent les hôtels et sélectionnent les routes, les restaurants et les cafés où s’arrêter pour rendre votre sortie aussi parfaite que possible. Et ils éliminent le stress lié aux imprévus. Par exemple, si votre navette Eurotunnel prend quatre heures de retard (et oui, cela peut arriver), ils savent quoi faire pour vous faire rejoindre le groupe à temps. Un glissement de terrain ferme un col de montagne ? (Oui, cela aussi peut arriver). Détendez-vous devant une tasse de café, tandis qu’ils vous préparent un itinéraire alternatif tout aussi impressionnant. La seule variable impossible à prévoir est la météo : dans les Alpes, elle peut changer entre deux cols et d’un jour à l’autre sans prévenir. Cette organisation minutieuse combinée à un séjour dans des hôtels de trois et quatre étoiles se traduisent par un excellent rapport qualité-prix.

Empruntez une belle route au Royaume-uni, pleine de virages et de paysages à couper le souffle. Elle s’est terminée avant d’en avoir pu profiter... Dans les Alpes, vous en avez à longueur de journée, tous les jours. Choisissez le bon itinéraire et relevez le défi d’une conduite un peu plus technique. Empruntez le col du Stelvio, le troisième plus haut col des Alpes. Avec ses 2 758 m d’altitude, ses 75 épingles à cheveux vous enivreront de sensations trépidantes. Le col de Gavia, considéré comme l’une des plus dangereuses routes du monde, est une montée à une voie où vous pouvez rencontrer des voitures, des motos, des vélos, des nids de poule, des gravillons et des chutes de pierre. Pour certains, c’est le défi ultime, alors que pour d’autres cela représente trop de risques. Personne ne vous oblige à l’affronter. Puis, le col du Saint-Gothard en Suisse qui est à la fois difficile et impressionnant, avec ces virages pavés en épingle à cheveu. Au départ, je tremblais tel un animal effrayé, mais après avoir enchaîné quelques lacets, je me suis rendue compte de la bonne adhérence et j’en ai profité à fond. 

La sécurité en chiffres

Il existe de nombreux autres fabuleux cols qui ne sont pas aussi réputés, et les routes qui les relient traversent bien souvent de magnifiques vallées descendant vers les villes et les plaines. Elles vous apportent un bon répit avant la prochaine ascension. Certains jours, je me sentais vraiment endolorie après avoir penché les 320 kg de ma Sport Glide dans les virages de tant de cols.

Confiance et sécurité en chiffres. Notre groupe, composé de 15 motos Harley-Davidson, était difficile à ignorer par les autres conducteurs. Grâce à nos expériences et nos aptitudes mises en commun, nous avions une solution pour toutes les éventualités. Vous apprenez énormément d’un tel groupe. Le chef de file du circuit est au moins un pilote expérimenté, capable de vous enseigner quelques trucs. Au mieux, vous côtoierez d’incroyables motards. J’appréciais tout particulièrement de suivre la roue arrière d’un Néo-Zélandais. J’apprenais de ses tracés et sa vitesse : une façon incroyable d’améliorer ma conduite. Sans son expérience, je n’aurais pas atteint un tel niveau. Le Stelvio en particulier était toute une leçon.

Surmonter le Stelvio

Nous passons en première, les mains serrant les guidons. Nous y allons. Le « potato-potato » de nos V-Twins se fait sentir alors que nous accélérons dans la première épingle à cheveu. Freinant par petites touches du frein arrière, nous entrons dans le deuxième virage, la tête haute. Troisième virage, penchés de tout notre poids, puis virages quatre, six, neuf... les repose-pieds effleurent le sol à 10 à l’heure, le caoutchouc adhère au goudron..., 13… 17… 21… le papillon des gaz s’ouvre, le régime s’envole dans la montée,… 25… 27… les rapports montent et descendent rapidement,... 31... le vent siffle... 34, 35... à l’attaque en accélérant dans les lignes droites. Virage à gauche, virage à droite, répondant de part et d’autre au terrain accidenté. À la sortie du 48e, le sommet est en vue.

Nous faisons halte. Le temps se fige alors que je prends quelques clichés des montagnes qui se découpent. Mon corps est inondé de quelque chose que je ne connaissais pas. L’adrénaline monte. Je ne me suis jamais sentie aussi vivante !

Se remettre en route

Comment maintenir groupées 15 motos en terrain inconnu, avec le chef de file chargé de la navigation ? Le jumelage entre compagnons nous a maintenu liés les uns aux autres, tout en nous permettant de rouler à notre guise, les pilotes les plus rapides devant. Chaque pilote est ainsi responsable de s’assurer que son « compagnon » (le pilote derrière lui) sache où aller à chaque sortie : en accélérant dans les lignes droites et en l’attendant aux carrefours. Rouler ainsi en groupe a quelque chose de spécial : il nous a suffi de contempler les visages des habitants lorsque nous sommes passés en faisant vrombir nos machines. Nous avons même fait sortir les occupants d’une maison de retraite lorsque nous avons fait une halte à proximité. À en juger par leurs sourires, ils parleront de nous pendant des semaines.

Le circuit traverse neuf pays, et la transformation des cultures au passage de chaque frontière ajoute une saveur légèrement différente à chaque étape. Des chalets suisses aux cloches des vaches autrichiennes, en passant par une infinité de bières locales après une journée de moto, ce type de voyage vous rapproche de chaque pays où vous séjournez.

La conception des routes est simplement incroyable : des cols de haute altitude avec des vides vertigineux et sans glissière, et des virages en épingle à cheveu totalement exposés. Des éboulements occasionnels, le passage d’un troupeau de vaches ou d’un peloton de cyclistes en lycra sont autant de défis qu’il est possible de rencontrer. Rouler dans un endroit dénué de règles de sécurité est libérateur mais aussi une surcharge sensorielle. Vous essayez de vous délecter du paysage mais les risques de sinistre ne font qu’augmenter votre adrénaline, tandis que vous tentez de ne pas vous laisser obséder par les chutes. C’est atteindre le nirvana en sorte, qui vous laisse un sentiment de vivre sur le bord du rasoir. Littéralement.

Quelque chose que je n’avais pas prévu, était de rencontrer des coureurs revêtus de lycra et non de cuir. En effet, les Alpes attirent un énorme volume de cyclistes, et avec leur léger attirail et une prise en main assez folle, ils peuvent négocier les descentes de montagne et les virages à une vitesse incroyable. J’ai suivi un cycliste clairement très expérimenté sur un bon kilomètre, avec de courtes lignes droites entre les virages et de la circulation en sens inverse, empêchant toute possibilité de le dépasser. C’est dingue de penser que j’avais un moteur de 1 745 cm³ et qu’il n’avait que ses jambes.

J’en venais enfin à bout au sommet, mais certaines de ses accélérations étaient vraiment incroyables ! Pour pouvoir rouler sans nids de poule, et prendre n’importe quel virage en toute confiance, dirigez-vous vers l’Autriche et la Suisse.

En tant que pilote encore assez peu expérimentée, n’utilisant les deux roues que depuis mon accident, les Alpes ont été un vrai baptême du feu. Pourtant, il ne m’a pas fallu longtemps pour ressentir la liberté de rouler, les talons collés à la route, le sourire aux lèvres. Maintenant, après avoir fini mon voyage de 4 300 km, j’ai plus confiance en moi et me sens plus sûre pour ma conduite au quotidien.

 

Vous pouvez suivre Vanessa sur Instagram @thegirlonabike

Photos : Alex Ruck

continue de lire

H-D® vous ouvre un nouvel horizon

La campagne More Roads to Harley-Davidson® trace la voie d’un nouvel avenir et ouvre de nouvelles aventures. Obtenez toute...

En savoir plus

Living the American Dream

Every great trip needs a great plan. Michele and Carole Prou made sure that their epic ride around Western America was pla...

En savoir plus

Le grand froid

Quand la glace a recouvert le lac le plus profond au monde, l’opportunité s’est présentée pour des courses vraiment specta...

En savoir plus